Calligraphie

> Mes calligraphies

Je verse mes larmes d’attente

Dans le creux muet de la pierre à encre

Avec mon vœu je délaye de l’encre noire

Et puis avec mon pinceau plein de soucis 

J’écris sur le papier xuan immaculé

Le mot « langueur » sous toutes formes…

ZHANG Ziyang – auteur, professeur et célèbre homme de télévision contemporain

Le but du calligraphe n’est pas de créer de beaux caractères mais de leur donner la vie et, en retour, de se vivifier.

« Shufa », traduit en français par calligraphie, signifie « art de l’écriture » ou « méthode d’écriture ». Alors que calligraphie signifie « belle écriture », la notion de beauté est étrangère à la tradition chinoise.

Le long apprentissage du trait, tantôt apprivoisé, tantôt fou, se fait à partir de modèles anciens, de styles différents. Il m’offre des bambous, le vent, la brume autour des cimes, la lune et le soleil, du vin, l’attente, l’amour et l’amitié .

Les styles d’écriture, en savoir plus …

Tout comme dans la pratique du Qi Gong ou du Taï Qi Quan, les différents niveaux de l’être doivent être en harmonie. Alors, les mouvements deviennent amples, précis, tour à tour lents ou rapides, appuyés ou retenus, ancrés dans le plein, élancés dans le vide, dans une constante recherche d’équilibre entre les forces opposées .

Inlassablement , je refais les gestes d’une civilisation immémoriale, je pénètre dans les textes jusqu’à m’y noyer, jusqu’à y disparaître, et découvrir, de l’autre côté, la révélation de l’autre voie, de l’autre vie, de ma propre existence.

> Mes calligraphies